eboutiqueicon-arrow-right-menujachete-large.st0{fill:#95C11F;} .st1{fill:#503000;} .st2{fill:#FFFFFF;}bio-partenaire

Trois idées pour un goûter sain (avec fruit !)


Avec son rôle de régulateur d’appétit anti-grignotage et de recharge d'énergie après l’école, le goûter est important pour l’équilibre alimentaire de l’enfant… À condition d’être pris à distance du dîner, sans excès de gras ni de sucre ! Et si votre petite ou votre petit vous transforme en poire à chaque fois que vous lui parlez pomme, voici de quoi vous aider.


Rester en enfance

De tous les repas de la journée, le « quatre heures » (comme ont dit encore) est le plus copain de la gourmandise. C’est le repas de l’enfance par excellence. Une pause réconfort pour laquelle les parents ont le plus tendance à oublier l'healthy, écouter les souhaits de leur progéniture et leur faire plaisir… Par nostalgie peut-être, et parfois par envie : qui n’a pas déjà chipé un biscuit du goûter de son petit ? Voilà pourquoi le fruit, nécessaire à un en-cas sain, s’accompagne parfaitement d’une gourmandise sucrée et biscuitée. Il y a même de bonnes raisons d’y consentir ! D’abord, les produits céréaliers font partie d’une collation équilibrée. Et puis les chrono-nutritionnistes le disent : c’est à l’heure du goûter que les sucres rapides, pris en quantité raisonnable, permettent de gérer le pic d’insuline, d’éviter le déstockage des protéines, et de préparer la production de mélatonine nécessaire à un bon endormissement.

Jouer les fruits joyeux

On dira ce qu’on voudra, mais une pomme seule, quand bien même elle reste l'un des fruits préférés des enfants, cela peut être triste. Tandis qu’une pomme en salade avec d’autres fruits de saisons, ou bien en brochette, ou encore mélangée à un yaourt avec des fruits secs, ou même en smoothie, ça peut donner la banane ! Cuire les fruits en compote ou au four, ça marche aussi. Et pourquoi pas faire une préparation avec votre enfant : un gâteau maison, une tarte ou autre recette aux fruits ? Essayez par exemple nos sucettes de pommes, entre autres recettes à découvrir ! Cuisiner avec votre enfant montre l’exemple : plusieurs études scientifiques ont souligné l’importance du modèle parental dans la construction des habitudes alimentaires des petits. L’influence de ce modèle aurait même plus d’impact positif que les limites, les restrictions et bien sûr la contrainte… qui ne marche jamais.

Choisir du bon et du bio

Si la douceur est permise au goûter, elle l’est d’autant plus quand elle est bio, équitable, zéro déchet, fabriquée avec des farines de céréales et des graines locales, sans forcer sur le sucre et sans liste d’ingrédient qui demande deux minutes de lecture !

Dans votre magasin bio, vous trouverez par exemple le Super Raton, la Papatte et le Tigre, un trio de biscuits adorables, irrésistibles, et dont la taille comme la recette ont été travaillées pour fournir une portion idéale à l’enfant. Même chose pour les Chokobars. Ces barres gourmandes au chocolat (lait ou noir) et au poids étudié se marient bien avec une tranche de pain frais riche en fibres ou de pain de mie… Comme nos pâtes à tartiner aux noisettes et aux amandes, qui dès ce mois de septembre sont proposées dans un nouveau conditionnement en matière végétale. Voilà de quoi associer les plaisirs, mais à une condition : ne pas faire du biscuit ou du chocolat la récompense du fruit. Négocier une gourmandise en échange de la consommation d’une pomme laisse penser à votre enfant que la pomme n'est pas une gourmandise. La hiérarchie entre aliments est source de déséquilibres. Un goûter gourmand, c'est un tout !